Orne : Un homme a perçu plus de 18.000 € de Pôle emploi alors qu’il vivait à l’étranger

DÉMASQUÉ Le fraudeur a spontanément décidé de rembourser Pôle emploi à hauteur de 100 € par mois

20 Minutes avec agence

— 

Pôle emploi (illustration).
Pôle emploi (illustration). — Frederic DIDES/DICOM/SIPA

Un jeune homme de 26 ans a été condamné ce jeudi par le tribunal judiciaire d’Alençon (Orne) à quatre mois de prison avec sursis pour avoir perçu illégalement des indemnités de chômage, rapporte L’Orne Hebdo. Alors qu’il était parti vivre en Turquie, l’individu avait continué de toucher ses allocations pendant deux ans, soit l’équivalent de 18.400 €. Une somme qu’il devra rembourser intégralement.

La fraude est survenue entre novembre 2016 et septembre 2018. Pendant l’audience, le prévenu a souligné que durant cette période il avait fait plusieurs allers-retours entre la Turquie et la France. Des déclarations qui n’ont pas convaincu les juges qui, en consultant son compte Facebook, se sont aperçus que sa vie était bien basée en Turquie.

Des remboursements spontanés de 100 € par mois

Le jeune homme est revenu vivre dans l’Orne depuis huit mois. Embauché comme maçon, il a « spontanément » décidé de rembourser Pôle emploi en versant chaque mois 100 €, précise L’Orne Hebdo. Une somme « insuffisante » pour l’avocat représentant Pôle emploi, qui a souligné que le prévenu avait bel et bien « décidé de frauder ». Selon lui, ses démarches ont été effectuées auprès de l’organisme public quelques mois après son départ du territoire français.

Le tribunal s’est contenté de condamner le fraudeur à une peine de sursis et à rembourser le Pôle emploi, mais n’a pas retenu de préjudice moral au bénéfice de l’organisme public.