Eric Dupond-Moretti juge les chiffres des condamnations pour viols « effrayants »

VIOLENCES SEXUELLES Le nouveau ministre de la Justice était auditionné lundi par les députés membres de la commission des Lois de l'Assemblée nationale

H.S.

— 

Eric Dupond-Moretti trouve «effrayants» des chiffres sur les violences faites aux femmes — 20 Minutes

Auditionné ce lundi par les députés de la commission des Lois, le nouveau garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a fait part de son trouble après une question d’un député socialiste sur le nombre de condamnations annuelles pour des faits de viols. « Ces chiffres me paraissent effrayants s’ils correspondent à une réalité » a déclaré le ministre de la Justice, après l’intervention de l’élu PS de l’Ardèche, Hervé Saulignac, suscitant au passage quelques vives réactions sur le réseau social Twitter.

« Je voudrais vous interroger plus particulièrement sur les 93.000 femmes subissant viol ou tentative de viol chaque année en France selon une enquête qui a été menée par votre ministère il y a trois ans de cela (…) 1.000 c’est le nombre de condamnations qui sont prononcées pour ces crimes-là. Si seulement 1 % des viols ou tentatives mènent à une condamnation, cela pourrait signifier que 99 % ne mènent à rien », a exposé le député.

14.000 plaintes et 1.012 condamnations

En réponse, Eric Dupond-Moretti s’est interrogé : « Je souhaiterais savoir comment on les obtient ces chiffres. Parce que c’est au fond assez curieux de dire qu’autant de faits ont été avérés sans que des plaintes aient été déposées. Je n’ignore pas qu’un certain nombre de plaintes n’aboutissent pas. Mais ces chiffres-là me paraissent effrayants  s’ils correspondent à une réalité ».

Le nombre de 93.000 viols ou tentatives de viol cité par Hervé Saulignac n’émane pas du ministère de la Justice comme il l’a dit, mais figure bien dans une lettre publiée en 2017 par la mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF). Il s’agit du nombre de victimes de viols et tentatives de viol « déclarées ». Cette même année, seules 14.000 plaintes pour viol ont été déposées et  1.012 condamnations ont été finalement prononcées.

Après une interruption de son audition, Eric Dupond-Moretti a quelque peu nuancé ses propos. « J’avais mal compris : c’est 99 % des viols supposés commis qui ne font pas l’objet d’une dénonciation », a-t-il corrigé. Depuis sa nomination, le nouveau ministre de la Justice est critiqué par des associations féministes pour ses positions sur le mouvement #MeToo. Interrogé à ce sujet lors d’une interview accordée dimanche soir à France 2, il a assuré être « féministe » et « pour une égalité absolue des droits des hommes et des droits des femmes ».