Lyon : Le conducteur de 21 ans ayant percuté mortellement une femme a été incarcéré

ENQUETE A l’issue de sa mise en examen pour non-assistance à personne à danger, le passager de 19 ans a été placé lundi sous contrôle judiciaire

Jérémy Laugier

— 

Photo d'illustration de la police.
Photo d'illustration de la police. — SYSPEO/SIPA
  • Dans la nuit de samedi à dimanche, une jeune femme de 23 ans est décédée à Lyon 5e, après avoir été mortellement percutée par un véhicule.
  • Après avoir pris la fuite, le conducteur s’est présenté deux heures plus tard à l’hôtel de police. L’homme de 21 ans a été mis en examen, tout comme le passager de la Golf impliquée (19 ans).
  • Le conducteur a été placé lundi en détention provisoire, le passager étant lui sous contrôle judiciaire.

Au lendemain du dramatique décès d’une femme de 23 ans, percutée mortellement par une voiture à Lyon 5e, le procureur de la République Nicolas Jacquet a dévoilé lundi soir plusieurs éléments de l’enquête. Dans le cadre de la procédure judiciaire ouverte lundi par le parquet de Lyon, deux personnes ont été déférées et mises en examen par le juge d’instruction. Il s’agit du conducteur de la voiture impliquée, un homme de 21 ans placé en détention provisoire pour « violences volontaires avec arme [le véhicule est ici assimilé à une arme par destination] ayant entraîné la mort et délit de fuite ».

Le passager de 19 ans, qui ne présente aucun antécédent judiciaire, tout comme le chauffeur, a lui été mis en examen pour « non-assistance à personne en danger ». A l’issue de sa mise en examen, celui-ci a été placé sous contrôle judiciaire. « Une troisième personne initialement placée en garde à vue a été mise hors de cause dans le déroulement des faits », indique Nicolas Jacquet, précisant que tout est parti « d’une rixe entre des automobilistes et un groupe de jeunes leur reprochant d’avoir percuté un chien », dimanche vers 3 h 40, au niveau du parc des Hauteurs (Lyon 5e).

Des dépistages de l’alcoolémie négatifs pour les deux mis en examen

Les services de secours ont constaté sur place que « la victime de l’accident était décédée et que son corps se trouvait au niveau de la place des Minimes, soit à plus de 800 mètres du lieu déclaré de l’accident ». Deux heures après les faits, trois personnes se disant « impliquées dans l’accident » se sont présentées à l’hôtel de police Marius-Berliet et ont été placées en garde à vue. Durant sa déposition, le conducteur de la Golf, suspecté d’avoir donc traîné sur plus de 800 m la victime, a admis avoir percuté la jeune femme mais il a assuré « ne pas s’être rendu compte qu’elle était restée accrochée à son véhicule ».

Les dépistages de l’alcoolémie des deux mis en examen se sont avérés négatifs et les analyses toxicologiques sont en cours. « Les investigations devront se poursuivre sur commission rogatoire au travers de l’audition des nombreux témoins présents au moment des faits afin d’en confirmer les circonstances et le déroulement exact », conclut le procureur de la République.