Montbéliard : Un homme condamné à un mois de prison pour avoir violé quatre fois les règles du confinement

CORRECTIONNELLE « Je ne pouvais pas rester chez moi », s'est justifié le prévenu

T.G.

— 

Le fronton d'un tribunal correctionnel (illustration).
Le fronton d'un tribunal correctionnel (illustration). — Clément Follain

Le 30 mars puis les 10, 16 et 17 avril. Ces jours-là, cet habitant de Montbéliard avait été contrôlé loin de chez lui en plein confinement lié au covid-19. Le tout sans autorisation de déplacement. Mi-mai, il avait été condamné à 24 mois de prison pour des vols en récidive et se retrouvait de nouveau devant un tribunal, selon L'Est Républicain.

« Je vous dis la vérité. Je ne peux pas rester enfermé chez moi », a-t-il expliqué aux magistrats depuis la prison de Varennes-le-Grand (Saône-et-Loire), d’où il comparaissait en visioconférence. L’homme a finalement écopé d’un mois de prison. « Merci, c’est sympa. Bonne journée à vous ! », a conclu le condamné dans des propos rapportés par le quotidien régional.