Bretagne : Un jeune homme condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir dégradé un commissariat

PROCES Sept jeunes hommes qui voulaient libérer leur ami d’un commissariat ont été interpellés à Fougères

J.G.

— 

Illustration d'un commissariat de police.
Illustration d'un commissariat de police. — C. Follain / 20 Minutes

La nuit du 21 au 22 juin a été mouvementée pour les policiers de Fougères (Ille-et-Vilaine), comme le rapporte le site Actu.fr. Tout a commencé vers 4h du matin avec l’appel de riverains se plaignant de dégradations dans le hall d’un immeuble. Arrivées sur place, les forces de l’ordre ont surpris un jeune homme qui s’en prenait à la porte de la résidence.

Son interpellation a été musclée, l’individu se débattant et insultant copieusement les policiers. D’abord conduit au commissariat, il a été transporté au centre hospitalier au vu de son état d’ébriété.

Six mois avec sursis pour l’un des jeunes

Dans le même temps, sept jeunes, dont plusieurs mineurs, ont pris la direction du commissariat de la ville pour tenter de faire libérer leur ami, pensant que ce dernier se trouvait en cellule de dégrisement. Pendant une quinzaine de minutes, les jeunes ont insulté les policiers et jeté des pierres sur les vitres, l’un d’entre eux assénant également des coups de pied dans le portail d’entrée.

Ce n’est que le 2 juillet que les sept suspects ont été interpellés et placés en garde à vue. L’un d’entre eux vient d’être jugé en comparution immédiate pour outrage et dégradations. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis. Les six autres écopent quant à eux d’une réparation pénale.