Gard : Un homme en fuite, accusé d'assassinat, arrêté le jour de son procès

PROCES Son procès en appel, pour assassinat, devait débuter lundi matin

N.B. avec AFP

— 

Le palais de justice de Montpellier, qui abrite les assises de l'Hérault.
Le palais de justice de Montpellier, qui abrite les assises de l'Hérault. — N. Bonzom / Maxele Presse

Un homme en fuite, condamné à 30 ans de réclusion pour l’assassinat de son ex-compagne, près de Perpignan(Pyrénées-Orientales), a été arrêté lundi matin dans le Gard, juste à temps pour son procès en appel, a appris l’AFP auprès de la Brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF).

Son arrestation a permis qu’il soit présent dans le box des accusés à Montpellier (Hérault), au premier jour de son procès à la cour d’assises de l’Hérault, qui a débuté avec une demi-journée de retard. L’homme, âgé de 50 ans, avait été libéré en janvier, avec un contrôle judiciaire, car il attendait son procès en appel depuis plus de deux ans, une durée supérieure au « délai raisonnable » fixé par la loi.

Arrêté à Villeneuve-lès-Avignon

En première instance, il avait été condamné, en octobre 2017, à 30 ans de réclusion par la cour d’assises de Perpignan pour l’enlèvement, la séquestration et l’assassinat de son ex-femme, mère de ses trois enfants, en septembre 2013, à Céret (Pyrénées-Orientales).

Il avait respecté son contrôle judiciaire jusqu’au mois de juin, quelques jours avant la tenue de son procès en appel. Il a été arrêté à Villeneuve-lès-Avignon (Gard) lundi matin par la BRI de Montpellier, a-t-on ajouté à la BNRF.