Nice: Il tue sa compagne de 53 coups de couteau, trente ans de prison pour un trentenaire

FEMINICIDE Le fils de la victime a décrit devant la cour d’assises la relation toxique qu’ils partageaient

F.Bi.

— 

Le palais de justice de Nice.
Le palais de justice de Nice. — Google Maps

La relation toxique s’était terminée dans un véritable bain de sang. Le 17 mars 2017, Julie Puzenat avait été poignardée à 53 reprises dans son appartement du centre-ville de Nice. Son compagnon, un Tunisien sans papier, cocaïnomane et brutal, a été condamné mardi à 30 ans de prison, dont deux tiers de sûreté, par la cour d’assises des Alpes-Maritimes, relate Nice-Matin.

Youssef Chnina, 31 ans, jugé pour meurtre aggravé, a également écopé d’une interdiction définitive du territoire. En octobre 2016, alors fraîchement divorcée, la jeune femme avait entamé une relation avec ce peintre en bâtiment sans domicile, décrit le quotidien régional.

« Il l’a vraiment isolée »

Mais, « leur couple s’est très vite dégradée avec des violences, des insultes », a décrit à la barre le fils de la victime, âgé de seulement 13 ans. « Il l’a vraiment isolée. Il lui volait son téléphone, sa tablette, il la surveillait constamment », a poursuivi le jeune adolescent avec « une maturité sidérante », selon Nice-Matin.

Vols d’argent, de carte bleue, porte cassée, coups… Julie Puzenat finira par porter plainte et par emmener son fils chez ses grands-parents. Elle est morte sous les coups de couteau de ce compagnon deux semaines plus tard. « J’espère que vous prendrez les mesures nécessaires pour qu’il ne refasse plus de mal à personne », avait terminé l’adolescent face aux jurés mardi, rapporte le journal. Des « réquisitions » qui ont été entendues.