Gard : Un homme jugé pour avoir tué sa femme avant de s’endormir, ivre, près de son cadavre

JUSTICE Le procès se tient devant la cour d’assises du Gard jusqu’à mardi

N.B. avec AFP

— 

Le tribunal de Nîmes (illustration).
Le tribunal de Nîmes (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Un homme comparaît à partir de ce lundi devant la cour d'assises du Gard, accusé d’avoir tué sa compagne, avant de s’endormir, ivre, auprès du cadavre.

Le 11 avril 2017, dans l’appartement qu’occupait le couple à Alès, dans le nord du département, il est soupçonné d’avoir frappé et poignardé sa compagne, âgée d’une trentaine d’années, à au moins 12 reprises, au niveau de la tête et du ventre. Les sapeurs-pompiers avaient dû cisailler les barreaux de protection de l’appartement pour que les secours et les policiers puissent pénétrer à l’intérieur.

Un acte d’égorgement, selon les médecins légistes

Ils avaient découvert dans une chambre couverte de taches de sang, l’homme, ivre, endormi près du cadavre de la jeune femme, poignardée et lardée au niveau du cou. Un acte d’égorgement, selon les médecins légistes du CHU de Nîmes.

La jeune femme avait appelé les services de police à plusieurs reprises pour des violences subies de la part de son conjoint, âgé de 15 ans de plus qu’elle. Le procès de cet homme est prévu jusqu’à mardi, devant la cour d’assises du Gard.