Lyon : Six mois de prison avec sursis pour avoir uriné sur du matériel médical et menacé le personnel soignant

VIOLENCE Le suspect a été laissé libre à l'issue de son jugement

C.G.

— 

Une infirmière et un patient dans un hôpital (illustration).
Une infirmière et un patient dans un hôpital (illustration). — JDD/SIPA

Une cascade de violences, un individu incontrôlable et une peine de prison avec sursis à la clé. Un Villeurbannais de 25 ans, déjà condamné à 17 reprises, a écopé mardi d’une peine de six mois de prison avec sursis. Il avait été interpellé la veille au matin à proximité de l’hôpital Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon ( Rhône) dans lequel il s’était déchaîné.

Le suspect était arrivé alcoolisé sur les lieux et avait commencé à perturber l’activité de l’établissement en hurlant, puis en urinant sur le matériel médical. L’agent de sécurité, appelé en renfort pour le maîtriser, a failli se prendre des coups de béquille, précise la police lyonnaise. Loin de se calmer, le jeune homme a outragé une aide soignante avant de menacer le personnel soignant en annonçant qu’il allait revenir avec des grenades.

Laissé libre

Il n’a toutefois pas eu le temps de mettre ses menaces à exécution puisqu’il a été interpellé entre-temps par un équipage de police sur lequel il a craché.

Placé en garde, l’homme a indiqué ne se souvenir de rien, hormis le crachat sur la police. A l’issue de son jugement, il a été laissé libre.