Angers : Un homme condamné pour avoir menti sur sa paternité

FRAUDE Le sexagénaire avait reconnu la paternité d’un enfant dont il n’était pas le père

F.B.

— 

Le tribunal d'Angers.
Le tribunal d'Angers. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Un homme âgé de 68 ans a été condamné lundi, par le tribunal correctionnel d’Angers, à quatre mois de prison avec sursis pour avoir trompé l’administration française, rapporte Le Courrier de l'Ouest. Cet habitant d’Angers avait reconnu la paternité du bébé mis au monde par une jeune femme alors âgée de 24 ans. Mais il s’agissait d’un mensonge destiné à protéger la mère de famille qui se trouvait en situation irrégulière au moment de la naissance.

C’est un agent municipal d’une commune de l'Yonne qui a exprimé des doutes à sa hiérarchie à la lecture du document, précise Le Courrier de l’Ouest.

Le sexagénaire a reconnu la fausse déclaration. L’erreur de paternité avait, de toute façon, été démontrée par une analyse ADN.