Affaire Arthur Noyer : Nordahl Lelandais renvoyé aux assises pour « meurtre »

PROCES Nordahl Lelandais avait été mis en examen en décembre 2017 pour l’assassinat du caporal Arthur Noyer

20 Minutes avec AFP

— 

Le caporal Arthur Noyer, 23 ans, avait disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017.
Le caporal Arthur Noyer, 23 ans, avait disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. — GUILLAUME SOUVANT / AFP

Les juges d’instruction de Chambéry ont renvoyé Nordahl Lelandais devant les assises de la Savoie pour le « meurtre » du caporal Arthur Noyer survenu en avril 2017, a annoncé ce vendredi le parquet de Chambéry.

Les magistrats ayant suivi les réquisitions du parquet, la famille du jeune militaire qui souhaitait la qualification d'« assassinat » (qui introduit la préméditation) ne pourra pas faire appel. Seule la défense du prévenu peut introduire un recours.

Des ossements découverts

Contacté par l'AFP, l'avocat de Norddahl Lelandais, Me Alain Jakubowicz, n'a pas souhaité s'exprimer. Le délai pour faire appel devant la chambre de l'instruction est de 10 jours à compter de la notification de cette décision à l'intéressé.

Arthur Noyer avait disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Après avoir passé la soirée dans une boîte de nuit de Chambéry, il n’était pas rentré à la caserne de Barby, située seulement à quelques kilomètres. Des débris de son crâne avaient été retrouvés par un promeneur, en septembre, sur un sentier de randonnée à Cruet, 16 km plus au sud. D’autres ossements avaient été découverts.

Lors de son audition fin mars 2018 par les juges chargés du dossier, l'ancien maître-chien avait reconnu une bagarre avec le jeune militaire, qu'il avait pris en stop à la sortie d'une boite de nuit de Chambéry, suivie d'une chute mortelle pour le jeune homme de 23 ans dans une zone escarpée à une vingtaine de kilomètres de la ville.

Les enquêteurs ont démontré que Nordahl Lelandais, déjà mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys de Araujo, 8 ans, se trouvait également à Chambéry lorsque la victime a disparu.