Indre-et-Loire : Quatre ans de prison avec sursis pour une assistante maternelle qui avait secoué un bébé

CONDAMNATION L’assistance maternelle a également l’interdiction d’exercer toute profession en lien avec des mineurs

20 Minutes avec agence

— 

La petite fille a perdu l'usage d'un œil (illustration).
La petite fille a perdu l'usage d'un œil (illustration). — RitaE/Pixabay

Une assistante maternelle a été condamnée mercredi à quatre ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Tours (Indre-et-Loire) pour avoir secoué violemment un bébé de 5 mois qu’elle gardait, rapporte France Bleu Touraine. Les faits se sont déroulés le 13 janvier 2016 dans la commune de Chargé. L’assistante maternelle était alors âgée de 23 ans.

L’enfant a perdu l’usage d’un œil

Après avoir été secoué, le bébé, une petite fille prénommée Nina, souffrait de contusions et d’hémorragies dans le crâne. Elle a dû être opérée six fois en seulement 10 mois. Malgré les efforts des médecins, la fillette a perdu l’usage de son œil droit.

L’assistance maternelle n’a reconnu les faits que deux semaines après l’incident, lors de sa garde à vue. Lors de l’audience, le procureur, cité par France Bleu, a indiqué que son geste était « volontaire et d’une intensité atomique pour l’enfant ». En plus de sa condamnation, la mise en cause fait également l’objet d’une interdiction d’exercer toute profession en lien avec des mineurs.