Nice : Les nouvelles concessions de plages privées sont bien légales, tranche le conseil d’Etat

SUR LES GALETS La juridiction a invalidé une décision du tribunal administratif de Nice

Fabien Binacchi

— 

Le 3 juin 2020, sur une plage privée de Nice
Le 3 juin 2020, sur une plage privée de Nice — SYSPEO/SIPA

La justice a tranché. Les procédures de la métropole Nice Côte d’Azur sont bien légales, selon le conseil d’Etat, et les trois plages privées Le Voilier plage, le Sporting et Lido plage, sur la promenade des Anglais, vont donc bien devoir changer de mains.

Les trois concessionnaires, qui avaient été écartées au terme d’une nouvelle attribution de ces lots en bord de mer, avaient saisi le tribunal administratif de Nice. La juridiction avait décidé de censurer la procédure, en remettant en cause la compétence de la métropole, qui s’était substituée à la commune, en la matière.

Le transfert de concessions finalisé dès cette semaine

Le conseil d’Etat a invalidé cette décision et donc confirmé le transfert de concession. Ce jugement « permettra l’ouverture des quatorze plages et des trois bases nautiques de Nice » au moment où les collectivités « s’emploient à relancer l’économie », a réagi Lauriano Azinheirinha, directeur général des services de la métropole.

« Je souhaite que nous ne perdions plus de temps et que le transfert puisse être finalisé dès cette semaine, pour que les nouveaux exploitants puissent prendre possession des lieux et préparer la saison estivale », explique le responsable.

« Tous les salariés en CDI seront repris par les nouveaux concessionnaires », a-t-il également précisé à Nice-Matin. Dans le quotidien régional, l’actuel responsable de la plage du Voilier fait savoir qu’il n’en restera peut être pas là.