Brest : De la prison avec sursis pour un antispéciste qui avait dégradé des commerces

JUSTICE Il avait également menacé de mort le propriétaire d’un magasin vendant des articles de fourrure

J.G.

— 

Illustration d'une manifestation antispéciste.
Illustration d'une manifestation antispéciste. — Y. Bohac/SIPA

Militant de la cause animale depuis de nombreuses années, un homme de 28 ans était jugé lundi devant le tribunal correctionnel de Brest pour une série de dégradations sur des commerces, rapporte Ouest-France. Dans la nuit du 25 au 26 octobre 2019, il est accusé d’avoir inscrit des tags pro-vegan sur la façade d’une boucherie et d’une poissonnerie dans le quartier de Recouvrance.

Un mois plus tard, il avait récidivé en s’attaquant cette fois à une boutique du centre-ville qui vendait des articles de fourrure. Après avoir badigeonné la vitrine avec de la peinture couleur rouge sang, il l’avait ensuite fracassée avec des pierres et avait menacé de mort le propriétaire du commerce. Le militant avait été interpellé courant décembre après avoir été identifié grâce aux caméras de vidéosurveillance. Il a été condamné à huit mois de prison avec sursis et 120 heures de travaux d’intérêt général. Il devra également dédommager ses victimes.