Montpellier : Un homme accusé de sept viols et tentatives devant la cour d’assises

JUSTICE Deux femmes avaient été violées, une troisième sauvée par l’intervention d’un SDF. L’accusé, alors âgé de 17 ans, est jugé par la cour d’assises des mineurs de l’Hérault

Jérôme Diesnis
— 
La cour d'assises de l'Hérault, à Montpellier.
La cour d'assises de l'Hérault, à Montpellier. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

La cour d’assises des mineurs de l’Hérault juge à compter de ce lundi un homme accusé d’avoir agressé sept jeunes femmes en 2015 et en 2016 à Montpellier. Cinq d’entre elles avaient réussi à lui échapper mais deux avaient été violées. L’homme accusé de viols aggravés et de tentatives étant mineur à l’époque des faits (il avait 17 ans), il sera jugé à huis clos.

La première tentative de viol s’était déroulée en décembre 2015. Un homme s’était introduit dans l’habitacle de la voiture d’une jeune femme. Sous la menace d’un couteau, il l’avait obligée à le conduire en centre-ville de Montpellier en lui indiquant qu’il allait la violer. La jeune femme avait réussi à lui échapper.

La joggeuse se défend, son agresseur s’enfuit en oubliant sa sacoche

Le mode opératoire avait été le même pour les six autres victimes. L’une d’entre elles avait été suivie et violée dans le parking de sa résidence, une seconde sur un terrain vague. Une autre victime avait été sauvée par l’intervention d’un SDF, qui avait réussi à faire fuir son agresseur.

C’est la septième victime qui avait permis de donner une avancée décisive à l’enquête, en juillet 2016. Cette joggeuse s’était débattue, forçant son agresseur à s’enfuir. Mais sur place, il avait oublié une sacoche contenant des affaires personnelles. Le contenu de cette sacoche et l’ADN avait permis de remonter la piste de l’accusé qui comparait ce lundi devant la cour d’assises. Incarcéré depuis, il encourt jusqu’à quinze ans de prison.