Isère : Un père de famille passé à tabac pour avoir demandé à des jeunes de baisser le son, ses agresseurs condamnés

AGRESSION Ses quatre agresseurs ont été jugés mardi en comparution immédiate à La Tour-du-Pin

E.F.

— 

La justice dans un tribunal, à Rennes. (illustration)
La justice dans un tribunal, à Rennes. (illustration) — LOIC VENANCE / AFP

Des plaies et des ecchymoses sur le visage et le corps et une fracture du péroné. Mardi, quatre hommes ont été condamnés à des peines de prison allant de quatre mois avec sursis à un an ferme pour avoir passé à tabac un père de famille, dans la nuit du 25 au 26 mai à La Tour-du-Pin, en Isère.

Ce soir-là, les quatre prévenus s’étaient réunis sur un parking de la ville, musique à fond. La victime avait alerté les gendarmes qui étaient intervenus et avaient fait cesser les nuisances sonores. Pour un court moment en réalité, les jeunes ayant remis la musique à fond dès le départ des forces de l’ordre, selon Le Dauphiné.

Des coups de barre de fer

Excédé, le jeune père de famille est alors descendu pour demander aux jeunes de baisser le volume de la sono de leur voiture. Moqué et alors que l’un des hommes s’approchait de lui, la victime a porté le premier coup. S’en est suivi un déferlement de violence. Les coups de poing, de pied, ont fusé jusqu’à ce que l’un des agresseurs saisisse une barre de fer pour le frapper de nouveau. Le père de famille, sérieusement blessé ce soir-là, a subi une ITT de 45 jours.

Alertés par la compagne de la victime, les gendarmes sont revenus sur les lieux de l’agression mais les quatre prévenus avaient fui. Finalement interpellés, deux des agresseurs jugés mardi, connus de la justice, ont été écroués à l’issue du jugement. Le tribunal a également prononcé la culpabilité de la victime, à hauteur de 15 %, pour avoir porté le premier coup.