Béziers : Sept ans de prison pour le conducteur alcoolisé auteur d’un accident mortel

JUSTICE L’homme, alcoolisé, conduisait à vitesse excessive, sans assurance ni contrôle technique à jour : il avait percuté le véhicule d’une femme de 50 ans, de retour du travail

Jérôme Diesnis

— 

Un contrôle d'alcoolémie sur un conducteur. Illustration.
Un contrôle d'alcoolémie sur un conducteur. Illustration. — Pol Emile - Sipa

Le tribunal correctionnel de Béziers a condamné à sept ans de prison un homme de 33 ans, du chef d’homicide involontaire par conducteur d’un véhicule sous l’empire d’un état alcoolique. Le 11 janvier 2018, il avait percuté par l’arrière un véhicule qui s’était encastré dans un platane. La victime, une femme de 50 ans qui rentrait de son travail à Narbonne, était décédée sous le choc.

Les examens sanguins avaient permis d’établir que le conducteur avait un taux d’alcool de 1,04 gramme par litre dans le sang. Son véhicule n’était plus assuré et le contrôle technique était périmé. Une expertise avait établi la vitesse du chauffard à 120 km/h.

Déjà condamné par la cour d’assises en 2012

Remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire le 5 octobre 2018, il comparaissait libre au tribunal correctionnel de Béziers. il avait déjà été condamné à trois reprises entre 2008 et 2012 pour des faits de vols. Notamment à sept ans d’emprisonnement en 2012 par la cour d’assises du Tarn pour des vols avec arme.