Marseille : Rappel à la loi après une manifestation d’Extinction Rébellion

FAITS DIVERS Cinq militants d’Extinction Rébellion ont écopé d’un rappel à la loi après une manifestation sur la Canebière

20 Minutes avec AFP

— 

La balance de la justice
La balance de la justice — LOIC VENANCE / AFP

Cinq militants du mouvement écologiste Extinction Rébellion placés en garde à vue lundi à Marseille après une manifestation contre un retour à une « consommation excessive » après le déconfinement ont été libérés. « Ils ont eu un rappel à la loi pour attroupement sans arme avec refus de se disperser au bout de trois sommations », a indiqué la procureure de Marseille Dominique Laurens, précisant que les militants écologistes étaient sortis de garde à vue lundi.

Au premier jour du déconfinement lundi, une cinquantaine de personnes avaient marché le long de la Canebière, en brandissant des slogans comme « Dites la Vérité » « Plus de fric pour les hôpitaux, pas pour Bernard Arnault ! » (Pdg du groupe de luxe LVMH), avait rapporté Extinction Rébellion (XR) sur Twitter.

Une décision dénoncée par Mélenchon

« Action déconfinée en cours : la chenille redémarre !! Heureu·se·s de retrouver notre vie d’avant : publicité à outrance, consommation excessive alimentée par l’épuisement des ressources naturelles et le creusement des inégalités sociales ! », avait encore tweeté XR Marseille.

Escortés dès le départ par les forces de l’ordre, les militants avaient été sommés de se disperser et cinq d’entre eux qui refusaient avaient ensuite été interpellés. Jean-Luc Mélenchon a dénoncé cette interpellation sur Twitter lundi soir : « Les gens ont le droit de s’empiler dans les RER de Valérie Pécresse mais pas de manifester dans le respect des distances physiques. Libérez les militants à Marseille et ailleurs. La démocratie doit être déconfinée ! ».