Coronavirus dans le Jura : L’épouse d’un médecin décédé du Covid-19 va porter plainte contre Olivier Véran et l’ARS

PANDEMIE La veuve compte également porter plainte contre l’hôpital de Lons-le-Saunier (Jura) où exerçait son mari comme médecin urgentiste et contre Agnès Buzyn

F.H.
— 
Les urgences d'un hôpital. (Illustration)
Les urgences d'un hôpital. (Illustration) — SYSPEO/SIPA

Une plainte contre l’hôpital de Lons-le-Saunier (Jura), contre l’Agence régionale de santé de la Bourgogne-Franche-Comté, contre le ministre de la Santé Olivier Véran et sa prédécesseure Agnès Buzyn. C’est ce que s’apprête à faire Claire Loupiac, dont le mari, Eric, médecin urgentiste est décédé le 23 avril à 60 ans du Covid-19. L’épouse de celui qui était également délégué syndical de l’association des médecins urgentistes de France, indique au Monde que la semaine prochaine, elle va porter plainte « à plusieurs niveaux, pour négligences et mise en danger de la santé d’autrui ».

Elle demande que « les coupables soient trouvés et s’expliquent pour cette négligence qui a causé la mort de [son] mari ». Selon la veuve d’Eric Loupiac, c’est lors d’une garde à l’hôpital de Lons-le-Saunier où il était médecin urgentiste, que son mari a été contaminé par le coronavirus en l’absence de masques FFP2.

Le directeur de l’hôpital exclut que la contamination se soit produite dans l’établissement car les mesures de protection ont été appliquées et le matériel fourni, répond-il au Monde.