Tarn : Il retourne en prison huit jours seulement après avoir été libéré

ME REVOILA Le jeune homme, tout juste libéré, a été arrêté vendredi à Castres à l’issue d’une course-poursuite

20 Minutes avec AFP

— 

Une prison (illustration)
Une prison (illustration) — KONRAD K./SIPA

Un homme a été placé en détention provisoire à Albi (Tarn), huit jours seulement après avoir fait l’objet d’une libération anticipée dans le cadre des mesures gouvernementales visant à réduire la surpopulation carcérale​ en temps de coronavirus, rapporte le parquet.

Le jeune homme a été interpellé vendredi à Castres après une course-poursuite « qui a mis en danger des piétons », a indiqué le parquet. Il a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt d’Albi, qu’il avait quittée le 9 avril. Le jeune homme sera jugé lundi en comparution immédiate.

Une ordonnance prise dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire facilite notamment les libérations anticipées des détenus qui sont à deux mois de la fin de leur peine.

Coronavirus : Près de 10.000 détenus en moins dans les prisons françaises