Coronavirus : Un homme soupçonné d’avoir frappé un policier qui l’avait verbalisé la veille pour non-respect du confinement à Nîmes

JUSTICE L’homme sera jugé ce jeudi en comparution immédiate

N.B.
Un policier municipal (illustration)
Un policier municipal (illustration) — SYSPEO/SIPA

Un homme sera jugé ce jeudi, en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Nîmes (Gard), pour des soupçons de violences et outrages à l’encontre de policiers, et rébellion, a appris 20 Minutes auprès d’Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes.

L’homme avait été interpellé mardi soir, vociférant dans une rue de la ville, alors qu’il se trouvait en état d’ivresse.

Soupçonné d’avoir frappé un policier

Le suspect est alors soupçonné d’avoir insulté des policiers municipaux, qui l’avaient verbalisé la veille pour n’avoir pas respecté le confinement lié à l’épidémie de Covid-19. Il est également accusé d’avoir craché en leur direction, et frappé l’un d’eux d’un coup de poing, apprend-on auprès du magistrat.

Le suspect est également soupçonné d’avoir craché en direction d’un policier, alors qu’il avait été emmené au commissariat.