Toulouse : A 22 ans, il collectionnait des centaines de milliers d’images pédopornographiques

JUSTICE Un jeune entrepreneur toulousain a été condamné à de la prison ferme. Les enquêteurs ont retrouvé en sa possession plus de 425.000 fichiers pédopornographiques

H.M.

— 

Clavier d'ordinateur.Illustration. FRANCE-20/11/2015./BALEYDIER_1953.12/Credit:Baleydier/SIPA/1511202006
Clavier d'ordinateur.Illustration. FRANCE-20/11/2015./BALEYDIER_1953.12/Credit:Baleydier/SIPA/1511202006 — SIPA

Ce jeune entrepreneur de 22 ans gagnait sa vie en vendant des cartes Pokemon sur Internet. Mais c’est pour une autre collection d’images qu’il dort en prison : plus de 425.000 fichiers pédopornographiques, classés et cryptés, souvent sordides. Selon La Dépêche du Midi, qui rapporte dans son édition du jour le procès – mercredi – de cet homme, les photos ont été retrouvées dans son ordinateur ou son téléphone par les enquêteurs de la sûreté départementale.

A la barre, le prévenu, dont l’entourage professionnel a donné l’alerte et témoigné qu’il avait un regard inquiétant quand il croisait des petites filles, a reconnu sa « déviance sexuelle ». Il a aussi admis faire du tourisme sexuel à l’étranger.

Le tribunal correctionnel de Toulouse l’a condamné à trois ans de prison dont 2 avec sursis, et à 4 ans de suivi sociojudiciaire avec injonction de soins et interdiction d’exercer une profession en contact avec des mineurs. Les magistrats ont aussi décidé de le maintenir en détention et de l’inscrire au fichier des délinquants sexuels.