Metz : Des autocollants homophobes découverts dans un jardin dédié à des militantes LGBT+, la ville porte plainte

HOMOPHOBIE Un jardin dédié aux militantes LGBT Marsha Johnson et Sylvia Rivera, inauguré à Metz ce mercredi, a été vandalisé

Nils Wilcke

— 

Des slogans homophobes ont été collés sur les plaques commémoratives du jardin.
Des slogans homophobes ont été collés sur les plaques commémoratives du jardin. — Couleurs Gaies

La ville de Metz a porté plainte pour « dégradations » ce jeudi après que de nombreux slogans homophobes ont été découverts hier dans un jardin.

Ces affiches ont été collées en plein cœur du jardin Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera, avant la cérémonie organisée en hommage à ces deux militantes très actives pendant les émeutes de Stonewall qui ont vu éclore le militantisme LGBT+.

Colère des associations

La cérémonie a été maintenue malgré ces actes. Comme le rapporte Le Républicain Lorrain, Metz connaît à une recrudescence des collages haineux ces dernières semaines. Les espaces dédiés aux LGBT+ sont souvent visés par ces actions. Les associations ont fait part de leur colère sur les réseaux sociaux, à l’image de Couleur Gaies, l’association qui gère le centre LGBTQ de la ville mosellane.

« Tout cela pose la question de savoir si, aujourd’hui, les militants LGBT+ ont leur place dans l’espace public, déclarait à 20 Minutes hier son président Matthieu Gation-Bachette. Leur dédier des plaques, c’est bien, mais il faut une vraie pédagogie autour et on continue à se battre pour ça ».