Angers : Il est condamné pour avoir abattu vingt-cinq moutons pour la fête de l’Aïd

JUSTICE Un homme de 60 ans a été condamné, lundi, pour avoir abattu 25 ovins en toute illégalité

David Phelippeau

— 

Des moutons avant leur abattage pour l'Aïd-El-Kébir. (Illustration)
Des moutons avant leur abattage pour l'Aïd-El-Kébir. (Illustration) — Masrat Zahra / SOPA Image/SIPA

Le tribunal correctionnel d’Angers a condamné, lundi, un homme, âgé de 60 ans, à 10.000 euros d’amende dont 5.000 euros avec sursis, pour avoir abattu illégalement vingt-cinq moutons en 2016 en dehors d’un abattoir agréé, et détenu, en 2017, dix-huit ovins non identifiés, rapporte Ouest-France.

Début septembre 2016, la Direction départementale de la protection des populations avait été alertée par le grand nombre d’abattages illégaux au moment de la fête de l’Aïd. L’individu avait alors expliqué qu’il ne savait pas que c’était illégal d’abattre et détenir des animaux. Il avait ensuite précisé qu’il en avait abattu vingt dans le cadre de la fête de l’Aïd (pour sa famille) et détenu cinq pour les revendre. Le tribunal n’a rien voulu entendre et l’a condamné.