Lorient : L’ex de la djihadiste Emilie König avait tiré en l’air pour défendre son fils dealer

JUSTICE L’individu a été condamné lundi à douze mois de prison, dont six avec sursis

J.G.

— 

L'entrée du tribunal de grande instance de Lorient, dans le Morbihan.
L'entrée du tribunal de grande instance de Lorient, dans le Morbihan. — C. Allain / 20 Minutes

Un homme de 40 ans était jugé lundi devant le tribunal correctionnel de Lorient pour avoir fait usage d’un pistolet à grenaille en tirant en l’air en pleine rue, rapporte Ouest-France. Les faits se sont déroulés le 18 janvier à Lanester, commune voisine de Lorient, sur fond de trafic de stupéfiants.

Ce jour-là, son fils, âgé de 14 ans, avait accouru vers lui pour se plaindre d’avoir été frappé et volé. Le quadragénaire avait alors vu rouge et sorti son pistolet d’autodéfense avant de tirer en l’air pour faire fuir les agresseurs. Il s’était ensuite battu avec l’un d’entre eux pour récupérer le téléphone de son fils ainsi qu’une somme de 100 euros que ce dernier avait « gagnée » en vendant du cannabis.

Déjà seize condamnations à son casier judiciaire

Déjà bien connu de la justice, avec seize condamnations au casier, le père de famille a été condamné pour ces faits à douze mois de prison, dont six avec sursis.

Ouest-France nous apprend par ailleurs que l’individu est l’ancien compagnon d’Emilie König. Agée de 35 ans, cette Bretonne est connue pour être devenue la première femme djihadiste inscrite sur la liste noire des terroristes internationaux établie par les autorités américaines. Elle est aujourd’hui détenue en Syrie dans un camp contrôlé par les Kurdes avec ses trois autres enfants.