Marseille : Le sénateur Jean-Noël Guérini (ex-PS) sera jugé pour « prise illégale d'intérêts »

POLITIQUE Jean-Noël Guérini est accusé de prise illégale d’intérêts dans l’exploitation d’une décharge par son frère Alexandre

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Noël Guérini en 2015
Jean-Noël Guérini en 2015 — BORIS HORVAT / AFP

Ancien homme fort du Parti socialiste des Bouches-du-Rhône, le sénateur Jean-Noël Guérini, est renvoyé après dix ans d'enquête devant le tribunal correctionnel pour « prise illégale d’intérêts » concernant l’exploitation d’une décharge par son frère.

Dans cette affaire tentaculaire, il est reproché à l’ancien président du Conseil général des Bouches-du-Rhône et à onze autres prévenus « un dévoiement généralisé de la chose publique au service d’intérêts économiques privés », écrit le juge d’instruction dans son ordonnance.

La cession d’un terrain en question

Jean-Noël Guérini (ex-PS), dont les avocats avaient sollicité un non-lieu total, devra s’expliquer pour son vote, en juin 2006 en commission permanente, autorisant la cession d’un terrain situé sur la commune de La Ciotat (à l’est de Marseille) à la communauté d’agglomération, « alors qu’il savait que cette cession allait profiter à son frère Alexandre Guérini » selon l’ordonnance.

Ce dernier dirigeait la société, SMA Environnement, attributaire d’un marché public portant sur l’aménagement et l’exploitation de ce terrain utilisé comme centre d’enfouissement des déchets ménagers.