Grasse : Une plainte contre X déposée par un candidat aux municipales après les cas de cryptosporidiose

JUSTICE Le candidat grassois Stéphane Cassarina et sa colistière ciblent l'absence de périmètres de protection autour des zones de captage des eaux contaminées par le parasite

Jonathan Hauvel

— 

Les habitants des communes touchées par la cryptosporidiose ont obligation de faire bouillir l'eau du robinet durant deux minutes avant utilisation
Les habitants des communes touchées par la cryptosporidiose ont obligation de faire bouillir l'eau du robinet durant deux minutes avant utilisation — FRED TANNEAU AFP

Le conseiller municipal d’opposition de Grasse Stéphane Cassarini, ainsi que Myriam Lazreug, sa colistière pour les municipales en mars, ont déposé plainte contre X au Tribunal de grande instance de Grasse, rapporte Nice-Matin.

Ils évoquent le non-respect du code de santé publique, qui impose l’installation de périmètres de protection autour des zones de captage d’eau potable.

Des travaux en cours

Mardi 21 janvier, le Syndicat intercommunal des eaux du Foulon (celles contaminées par le cryptosporidium) évoquait pour 20 Minutes les actions entreprises dans ce sens au niveau des sources du Foulon et des Fontaniers, pour un montant de 100.000 euiros hors taxes. « Concrètement, il s’agit de poser 572 mètres de clôture avec des bavolets pour que n’importe quel animal malade ne puisse pas pénétrer dans les zones de captage », précisait Cédric Diaz, directeur du Sief.

Les travaux ont débuté ce mardi et se tiendront jusqu’au 21 février.

Une nouvelle usine de traitement des eaux est également en cours de conception.

155 cas de cryptosporidiose détectés

Depuis le 7 octobre, 155 personnes ont été contaminées par la cryptosporidiose, une infection du tube digestif due au parasite « cryptosporidium ».

Sur proposition de l'Agence régionale de santé (ARS) Paca, la préfecture des Alpes-Maritimes a pris un arrêté réglementant la consommation d'eau du robinet, obligeant les habitants des communes concernées à la faire bouillir durant deux minutes avant utilisation.

La levée de cette mesure ne devrait pas avoir lieu avant fin mars, selon le Sief.