Grenoble : Un jeune homme condamné à 18 mois ferme pour avoir incendié un ami sur fond de rivalité amoureuse

PROCES Le 5 juin 2017, le prévenu avait mis le feu à l'un des amis qui tentait seulement de le raisonner

E.F.

— 

Le palais de justice de Grenoble. Illustration.
Le palais de justice de Grenoble. Illustration. — E. Frisullo / 20 Minutes

Sa jalousie aurait pu conduire à une issue encore plus dramatique. Mardi, un jeune homme de 21 ans a été condamné à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis, devant le tribunal correctionnel de Grenoble, pour avoir mis le feu à l’un de ses amis le 5 juin 2017 à Meylan (Isère).

Le jour des faits, le prévenu avait surpris son ex-petite amie embrasser l’un de ses amis. Fou de rage, il s’était alors rendu chez son copain pour incendier son véhicule. Sur place, un troisième jeune homme, ami des deux garçons, avait tenté de s’interposer pour éviter que le véhicule ne s’embrase. Il avait alors été aspergé d’essence, rapporte Le Dauphiné. Le prévenu avait ensuite pris un briquet, puis mis le feu à son copain, qui s’en était sorti finalement sorti qu’avec quelques brûlures en parvenant à ôter son short en feu.

Alors que la victime s’était réfugiée dans une maison, l’accusé avait poursuivi sa tâche et mis le feu au véhicule de son rival. L’homme, qui a reconnu les faits à la barre du tribunal et était inconnu jusqu’alors des services judiciaires, a l’interdiction d’entrer en contact avec ses victimes.