« Gilets jaunes » à Rennes : Une information judiciaire ouverte pour « blessures involontaires » après le jet d’une grenade

ENQUETE La victime, un homme de 27 ans, avait perdu son œil gauche il y a un an à Rennes

20 Minutes avec AFP

— 

« Gilets jaunes » à Rennes : Une information judiciaire ouverte pour « blessures involontaires » après le jet d’une grenade (Illustration)
« Gilets jaunes » à Rennes : Une information judiciaire ouverte pour « blessures involontaires » après le jet d’une grenade (Illustration) — M.Libert/20 Minutes

La victime, un manifestant âgé de 27 ans, avait perdu son œil gauche le samedi 19 janvier 2019 vers 18h à Rennes, lors de l’acte 10 des «  Gilets jaunes ». Un an après, le parquet de Rennes a ouvert une information judiciaire pour » blessures involontaires", après le jet d’une grenade de désencerclement par la police.

« Une information judiciaire confiée à un juge d’instruction sous la qualification de blessures involontaires a été ouverte par le parquet de Rennes fin décembre », a indiqué vendredi le procureur de Rennes Philippe Astruc, confirmant une information du quotidien régional Le Télégramme.

Une plainte contre X et contre l’Etat

« La responsabilité pénale du policier auteur du jet d’une grenade de désencerclement à l’origine des blessures graves me parait en effet devoir être examinée dans le cadre d’une information judiciaire permettant d’offrir toutes les garanties tant à la victime qu’au policier mis en cause », a-t-il ajouté dans un courriel.

Le jeune homme avait porté plainte contre X et contre l’Etat. Vingt-quatre personnes ont été éborgnées lors des manifestations de « gilets jaunes », selon le décompte du journaliste indépendant David Dufresne.