« Gilets jaunes » à Narbonne : Le jugement du procès du saccage du péage sera rendu le 7 janvier

JUSTICE Trente-et-un manifestants étaient jugés depuis le 9 décembre

N.B. avec AFP

— 

Les locaux de la gendarmerie et de Vinci avaient été incendiés à Narbonne
Les locaux de la gendarmerie et de Vinci avaient été incendiés à Narbonne — LODI Franck/SIPA

Le procès de 31 manifestants, jugés pour le saccage d'un péage à Narbonne, dans l’Aude, s’est achevé ce vendredi par les plaidoiries des avocats des prévenus, qui estiment disproportionnées les 27 peines de prison ferme requises. Le jugement du tribunal correctionnel de Narbonne, mis en délibéré, sera rendu le 7 janvier.

Le 1er décembre 2018, l’acte 3 des « gilets jaunes » avait dégénéré, dans cette commune de l’Aude. Environ 200 personnes, dont certaines étaient ivres ou sous l’emprise de drogues, s’étaient retrouvées au péage autoroutier de Narbonne-Sud.

Des dégâts chiffrés à 11 millions d’euros

Les locaux du peloton autoroutier de la gendarmerie et de la société Vinci Autoroutes avaient été incendiés et pillés. Les dégâts ont été chiffrés à 11 millions d’euros.

Mardi, le parquet avait évoqué des « scènes de chaos, de guérilla et d’apocalypse », demandant 27 peines de prison ferme, dont plusieurs aménageables, onze mandats de dépôt et le maintien en détention de deux des prévenus.