Clermont-Ferrand : Deux ans de prison avec sursis pour avoir fait chanter des collégiennes sur Instagram

TRIBUNAL Un jeune homme de 23 ans demandait à des collégiennes de lui envoyer des photos intimes avant de les faire chanter en menaçant de les divulguer

20 Minutes avec agence
— 
Illustration des réseaux sociaux
Illustration des réseaux sociaux — TeroVesalainen/Pixabay

Ce jeudi 12 décembre, un jeune homme de 23 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) pour « corruption de mineur », « chantage » et « propositions sexuelles faites à un mineur de moins de 15 ans ». Le prévenu a abordé des collégiennes sur Instagram ou Snapchat avant d’exiger des photos intimes d’elles en les faisant chanter, rapporte La Montagne.

Il menace de divulguer les photos

Sur les réseaux sociaux, les discussions banales devenaient rapidement d’ordre sexuel. L’homme envoyait des photos et des vidéos de lui en train de se masturber. Il exigeait ensuite que les adolescentes lui envoient des photos intimes. Pour qu’elles acceptent de continuer à lui envoyer des clichés, il menaçait de les divulguer à leurs amis. Les victimes ont fini par raconter l’histoire à leurs parents et les enquêteurs ont retrouvé la trace du jeune homme.

S’il a reconnu les faits qui lui sont reprochés, face aux magistrats il a assuré ne pas « se souvenir de ces moments-là » car c’était une période de sa vie où il buvait en rentrant du travail. Le tribunal a finalement décidé de condamner le jeune homme à deux ans de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans. Il a interdiction définitive d’exercer un métier en contact avec des mineurs et son nom va être inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes.