Marseille : Sous le coup d’une amende pour « affichage irrégulier », Emmaüs attaque la ville pour « abus de pouvoir »

JUSTICE Sous le coup d’une amende de 4.285 euros pour « affichage irrégulier », Emmaüs accuse la ville de Marseille d'« abus de pouvoir » et veut porter l’affaire devant la justice

Mathilde Ceilles

— 

Marseille le 30 MARS 2016 LA nouvelle boutique Emmaüs
Marseille le 30 MARS 2016 LA nouvelle boutique Emmaüs — Amandine Rancoule / 20 Minutes

L’affaire avait fait grand bruit sur les réseaux sociaux. Elle est désormais portée devant la justice. La communauté Emmaüs de la Pointe Rouge à Marseille annonce avoir déposé une requête pour « excès de pouvoir » contre la mairie de Marseille devant le tribunal administratif.

Dans un message posté sur les réseaux sociaux la semaine dernière, la communauté Emmaüs de la Pointe Rouge à Marseille annonçait en effet être sous le coup d’une amende de 4.832 euros, réclamée par l’adjointe au maire en charge des emplacements Marie-Louise Lota qui l’accuse « d’affichage incivique et irrégulier ».

L’affiche en question, selon les déclarations de Kamel Fassataoui responsable d’Emmaus Pointe Rouge, annonce la tenue des Etats généraux de Marseille, un événement relativement critique de l’action menée par la mairie de Marseille organisé par plusieurs associations après l’effondrement de la rue d’Aubagne.