Nîmes : Deux ans ferme pour avoir lancé son pitbull sur des policiers

VIOLENCE Recherché dans le cadre d’une précédente affaire de stupéfiants et interpellé, ce propriétaire d’un pitbull a tenté de se servir de son chien comme d’une arme. L’animal sera euthanasié

Jérôme Diesnis

— 

Un pitbull, illustration
Un pitbull, illustration — SIPA

Un homme déjà condamné à trois ans d’emprisonnement dans le cadre d’une affaire de stupéfiants a été reconnu et interpellé à Nîmes par un équipage de la police nationale, le 20 novembre. Alors que les fonctionnaires s’étaient rendus en sa compagnie à son domicile lors d’une perquisition, il a ordonné à son animal, un pitbull, de les attaquer.

Le tribunal correctionnel de Nîmes l’a condamné jeudi à deux ans de prison avec mandat de dépôt. Une peine qui vient s’ajouter aux trois années pour lesquelles il avait été préalablement condamné. Son casier judiciaire comportait déjà 17 condamnations. Le tribunal a par ailleurs décidé d’euthanasier l’animal dangereux.