Nîmes : Le trafic de cigarettes de contrebande aurait rapporté deux millions d'euros

JUSTICE Les cigarettes étaient écoulées à Montpellier, Nîmes et Avignon. Le procès de trois membres présumés d’un trafic de grande ampleur s’ouvre ce vendredi à Nîmes

Jérôme Diesnis

— 

Saisie de cigarettes de contrebande par les douaniers (illustration).
Saisie de cigarettes de contrebande par les douaniers (illustration). — Douane française

Trois personnes, dont deux anciens légionnaires, comparaissent ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Ils sont soupçonnés d’avoir mis au point un important trafic de cigarettes de contrebande pour un préjudice s’élevant à plus de deux millions d’euros.

Une à deux fois par semaine, trois membres du groupe se rendaient en Andorre pour acheter des centaines de cartouches de cigarettes. Pour éviter d’être repérés, ils passaient ensuite par les chemins des douaniers à travers les Pyrénées. Des complices les récupéraient à plusieurs kilomètres de la frontière.

Les cigarettes étaient ensuite écoulées dans des établissements de nuit et des bars de Montpellier, Nîmes et Avignon.