Toulouse : Il appelle son ex plus de 5.000 fois en un mois, il écope de quatre mois de prison

JUSTICE Un père de famille a été jugé jeudi par le tribunal correctionnel de Toulouse pour avoir harcelé son ancienne compagne par téléphone

J.R.

— 

Un téléphone portable. Illustration.
Un téléphone portable. Illustration. — Marius Berthelsen

Il n’a pas supporté d’être séparé de ses enfants et a harcelé son ancienne compagne par téléphone. Ce père de famille de 29 ans, comptant déjà 34 condamnations sur son casier judiciaire, a été jugé jeudi par le tribunal correctionnel de Toulouse pour 5.884 appels en septembre et 285 en octobre, rapporte La Dépêche du Midi.

L’homme, qui était sous contrôle judiciaire, a aussi été jugé pour le vol de la voiture de sa belle-sœur et des blessures involontaires à la suite d'un accident.

Des appels répétés la nuit

Pour les milliers d’appels, souvent passés la nuit, l’avocate de son ex-conjointe a réclamé 1.000 euros de réparations pour le préjudice moral et une expertise médicale concernant les blessures involontaires. Le conseil du prévenu a, quant à lui, plaidé la relaxe pour les blessures involontaires et demandé de ne pas maintenir en détention son client pour les appels malveillants.

Le tribunal l’a finalement condamné à huit mois de prison dont quatre avec sursis pour les appels malveillants, avec mise à l’épreuve pendant deux ans. Le père de famille a été renvoyé en prison.