« Gilets jaunes » : Un homme en garde à vue après la dégradation de la stèle du maréchal Juin

ENQUETE Une partie du monument dédié au maréchal Juin, place d’Italie, a été dégradée le 16 novembre pour servir de projectiles à des casseurs

M.A et V.V

— 

La statue du maréchal Juin, place d'Italie, à Paris, a été dégradée le 16 novembre, lors de la manifestation des
La statue du maréchal Juin, place d'Italie, à Paris, a été dégradée le 16 novembre, lors de la manifestation des — Alain JOCARD / AFP

Deux semaines après la dégradation de la stèle du maréchal Juin à Paris, lors d’une manifestation des « gilets jaunes », un homme de 31 ans, suspecté d’être l’auteur des faits, a été arrêté et placé en garde à vue, ce jeudi, a annoncé le parquet de Paris à 20 Minutes, confirmant une information de France Inter.

L’identification de l’homme a été rendue possible par « l’exploitation minutieuse des caméras et de la téléphonie », a déclaré la préfecture de police de Paris sur Twitter.

La statue détruite pour fabriquer des projectiles

Sur les vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on aperçoit un homme, le visage à moitié masqué et armé d’un pied de biche. Ce dernier, connu des services de police, a déjà été condamné pour des violences et des dégradations, selon nos confrères.

Samedi 16 novembre, à l’occasion du premier anniversaire des « gilets jaunes », des violences avaient éclaté dans la capitale, notamment place d’Italie. Un monument en mémoire du maréchal Juin, situé au centre de la place, avait été détruit pour fabriquer des projectiles aux casseurs.