Quimper : Une femme condamnée pour avoir incendié la maison de son mari qui la trompait

JUSTICE La sexagénaire a été condamnée à deux ans de prison avec sursis avec mise à l’épreuve

J.G.

— 

Illustration d'une salle d'audience au tribunal correctionnel de Rennes.
Illustration d'une salle d'audience au tribunal correctionnel de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Trompée par son mari après 36 années de vie conjugale, elle avait mis le feu à sa maison pour se venger. C’est pour ces faits qu’une femme d’une soixantaine d’années était jugée jeudi devant le tribunal correctionnel de Quimper (Finistère), rapporte Le Télégramme. Les faits s’étaient déroulés le 29 juillet 2017, deux mois après la séparation du couple.

Ne supportant pas l’infidélité, la femme avait allumé un feu de cagettes dans le jardin de la maison de son ex-mari. Le feu s’était propagé à un cabanon contenant des produits inflammables et les flammes avaient ensuite ravagé une bonne partie de la maison. Par chance, l’homme n’était pas présent sur place ce jour-là, contrairement aux voisins dont le garage avait également été détruit dans l’incendie.

Prison avec sursis et obligation de soins

La sexagénaire avait été interpellée juste après les faits. Alcoolisée, elle avait également absorbé des médicaments. Dépressive et placée sous curatelle, la femme a été condamnée à deux ans de prison avec sursis avec mise à l’épreuve. Elle a également obligation de se soigner et devra indemniser son ancien mari ainsi que les voisins.