Affaire Vecchi : Le parquet se pourvoit en cassation après la remise en liberté de l’ex-activiste

JUSTICE Le militant altermondialiste italien est sorti de prison vendredi

20 Minutes avec AFP

— 

Vincenzo Vecchi a été accueilli par ses soutiens vendredi à sa sortie de prison.
Vincenzo Vecchi a été accueilli par ses soutiens vendredi à sa sortie de prison. — Loïc Venance / AFP

Vincenzo Vecchi n’en a pas fini avec la justice. Le parquet général de Rennes a formé ce lundi un pourvoi en cassation après la décision de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de remettre en liberté vendredi le militant altermondialiste italien Vincenzo Vecchi. Condamné à douze ans de prison dans son pays pour des violences commises lors du sommet du G8 à Gênes, Vincenzo Vecchi avait été interpellé cet été en Bretagne où il avait refait sa vie.

Dans sa décision rendue vendredi, la chambre d’instruction avait considéré que la procédure de notification du mandat d’arrêt européen de la justice italienne était irrégulière. « Cette procédure, depuis le début, était irrégulière, elle était aussi inexacte : les autorités italiennes avaient menti à l’État français en évoquant des décisions de justice qui n’existaient pas ou n’étaient plus exécutoires », s’était félicitée son avocate Maître Catherine Glon. C’est cette analyse juridique que conteste aujourd’hui le parquet général.