Nantes : L’affaire de la femme traînée par une voiture sur 2 km jugée aux assises

JUSTICE Deux hommes, dont le conducteur de la voiture, son jugés à partir de ce lundi à Nantes

J.U.

— 

Nantes, le 17 février 2015, le palais de justice, sur l'île de Nantes
Nantes, le 17 février 2015, le palais de justice, sur l'île de Nantes — Frederic Brenon / 20 Minutes

Elle avait vécu un véritable calvaire, et garde de lourdes séquelles après avoir frôlé la mort. En décembre 2015, en plein centre-ville de Nantes, une femme avait survécu après avoir été traînée sur près de 2 km par une voiture, entre le parking Gloriette et la Cité des congrès.

La victime, alors âgée de 43 ans, avait été poussée hors d’un véhicule par son conducteur après une violente altercation et s’était retrouvée accrochée par sa ceinture de sécurité à l’extérieur de l’habitacle. Le conducteur, l’ancien petit ami de la victime, est soupçonné d’avoir accéléré, jusqu’à ce que la ceinture cède finalement dans un virage. Cet homme est jugé à partir de ce lundi, et pour une semaine, devant la cour d’assises de Nantes.

Deux hommes poursuivis

Le conducteur de la voiture est poursuivi pour « violences volontaires ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente » et son passager arrière, un homme de 45 ans, pour « non-assistance à personne en danger ». Lors de leur garde à vue, ils avaient admis avoir été présents dans la voiture, mais le conducteur a expliqué ne pas avoir réalisé qu’il traînait le corps de son ancienne compagne. Il a affirmé devant les enquêteurs qu’il avait pris la fuite pour éviter un contrôle de police car son véhicule n’était pas en règle, avait signalé le parquet.