Nice: Six ans de prison ferme pour un passeur italien arrêté avec 37 migrants pakistanais à bord de sa fourgonnette

PROCES Les 37 Pakistanais ont indiqué avoir remis de l'argent à un intermédiaire pour traverser la frontière puis avoir été pris en charge par le chauffeur

20 Minutes avec AFP

— 

Un contrôle au péage de La Turbie (Illustration)
Un contrôle au péage de La Turbie (Illustration) — M. Frénois

Arrêté mercredi, il a été jugé le lendemain. Un Italien, interpellé sur une aire d’autoroute de La Turbie (Alpes-Maritimes) avec 37 migrants pakistanais à bord de son véhicule, a été condamné à six ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nice.

Lors d’un contrôle, la police aux frontières avait découvert à l’arrière d’une fourgonnette en provenance d’Italie quelque 35 migrants pakistanais. Deux autres, un amputé d’un bras et l’autre épileptique, étaient également présents aux côtés du conducteur. Parmi ces migrants figuraient également six mineurs.

« Conditions indignes et dégradantes »

Le conducteur né en 1981, marié et travaillant en Italie, a contesté les faits, expliquant avoir été menacé par l’un de ses passagers pour les embarquer. Ceux-ci ont toutefois tous indiqué avoir remis de l’argent à un intermédiaire pour traverser la frontière puis avoir été pris en charge par le chauffeur, relate le parquet de Nice.

L’homme a été condamné à six ans de prison ferme pour « aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière, aggravée par les conditions indignes et dégradantes » du transport. Un mandat de dépôt a été prononcé à son encontre. Les ressortissants pakistanais, à l’exception des six mineurs pris en charge par le département, ont été reconduits à la frontière en vertu de la procédure de non-admission.

Le 1er novembre, au péage autoroutier de la même commune de La Turbie, un Pakistanais avait été interpellé avec 31 compatriotes à bord de son véhicule.