Rennes : Accusé de viols et d’agressions sexuelles sur 14 mineurs, un homme jugé aux assises

JUSTICE Les faits se seraient déroulés entre 1988 et 2015

Jérôme Gicquel

— 

Illustration de la salle d'audience de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes.
Illustration de la salle d'audience de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • Un homme est jugé à partir de ce mercredi devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine pour des viols et des agressions sexuelles sur plusieurs mineurs.
  • Les faits se seraient déroulés pendant près de trente ans.
  • Quatorze victimes présumées se sont constituées partie civile.

Deux semaines et demie d’audience et quatorze victimes présumées sur le banc des parties civiles. C’est une affaire hors norme qui attend à partir de ce mercredi les jurés de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine à Rennes. Un homme de 59 ans y sera jugé pour des agressions sexuelles et des viols commis sur des mineurs.

Les faits se seraient déroulés pendant près de trente ans, entre 1988 et 2015, au domicile de ce grutier dans le quartier Alphonse-Guérin à Rennes ainsi qu’à Guichen, une commune où l’homme et sa famille s’étaient installés. Quatorze filles et garçons, tous mineurs au moment des faits, accusent cet homme de les avoir violés et agressés sexuellement pendant plusieurs années. Parmi les plaignants figurent les deux filles de l’accusé, des copains et copines de ces dernières ainsi que des voisins.

Déjà condamné pour agression sexuelle sur mineur

L’affaire avait éclaté en juillet 2015 après le dépôt d’une plainte d’un garçon âgé de 12 ans pour des attouchements sexuels répétés. Les enquêteurs avaient alors découvert l’ampleur des faits reprochés à ce quinquagénaire, décrit par beaucoup comme « un bon père de famille, un bon voisin et un bon collègue de travail », selon son avocat Maître Bertrand Maillard.

En 2007, il avait pourtant déjà été condamné à 30 mois de prison avec sursis pour une agression sexuelle commise sur une adolescente en 2005. « Il y a eu également plusieurs signalements dans le passé et des plaintes classées sans suite », indique Maître William Pineau, l’avocat de quatre des plaignantes, qui s’interroge. « Comment cet homme au-dessus de tout soupçon a-t-il pu agir aussi longtemps et passer sous les radars policiers et judiciaires ? ».

L’accusé parle d’un « complot » selon son avocat

Incarcéré depuis plus de quatre ans, l’accusé a toujours nié les faits. « Il s’agit pour lui d’un complot mais il se demande quelles sont les motivations des plaignantes », indique Maître Maillard, qui plaidera l’acquittement. Le verdict de la cour d’assises est attendu le 29 novembre.