Roanne : Un homme de 85 ans, considéré comme un « tyran domestique », condamné pour avoir battu sa femme

VIOLENCES CONJUGALES L’homme de 85 ans était jugé mardi devant le tribunal correctionnel de Roanne (Loire) pour des violences répétées sur sa femme

E.F.

— 

Illustration du code pénal.
Illustration du code pénal. — S. Ortola / 20 Minutes

Malgré son âge avancé, il ne s’est pas démonté devant les magistrats et a nié en bloc, évoquant un complot imaginé par sa fille. Mardi, un homme de 85 ans a été condamné à six mois de prison avec sursis devant le tribunal correctionnel de Roanne (Loire) pour des violences répétées sur sa femme de 87 ans.

Absente au procès, la victime, qui ne s’est pas constituée partie civile, avait indiqué aux gendarmes lors de l’enquête être battue par son mari dès que le repas n’était pas prêt à l’heure. Des violences habituelles, selon elle, depuis leur mariage, il y a cinquante ans, rapporte Le Progrès.

Un « tyran domestique »

Décrit comme un « tyran domestique » par sa fille, qui a dû attendre une absence de son père pour placer sa mère en Ehpad, puis par des voisins et des professionnels de santé auxquels la vieille dame s’est confiée à plusieurs reprises, le prévenu a réfuté les accusations. Pour expliquer les bleus sur le corps de sa femme, il a mis en avant le supposé alcoolisme de son épouse qui, ivre, chutait à terre.

Reconnu coupable de violences conjugales, l’octogénaire a été relaxé pour les faits de violences sur sa fille, âgée de 45 ans. Cette dernière avait accusé son père de violences perpétrées l’été dernier au sein même de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes où vit désormais sa mère.