Albi: Aveugle, elle va courir avec les valides grâce à la justice

JUSTICE Sinead Kane, a été autorisée à disputer le championnat du monde samedi à Albi. Ses détracteurs estimaient que ses guides-coureurs étaient un avantage. Le tribunal de Monaco a reconnu une « discrimination » de la coureuse

J.R. avec AFP

— 

Illustration d'un ultra-running.
Illustration d'un ultra-running. — ania freindorf

Pour la première fois, elle va pouvoir se mesurer aux meilleures du monde de l'ultra-running. Et sa participation aux championnats du monde à Albi samedi, elle la doit à la justice qui a reconnu une « discrimination » envers la coureuse irlandaise non-voyante Sinead kane.

Elle avait pourtant réalisé les minimas mondiaux pour se qualifier à cette course à Albi mais les organisateurs estimaient que la distance qu'elle avait parcourue en une journée ne pouvaient être retenue, en raison de l'avantage supposé de ses guides coureurs.

Audience à Monaco

Suite à la non-homologation de son résultat, l'équipe d'Irlande avait décidé de ne plus sélectionner Sinead Kane pour la course. Jugeant les règlements de l'association internationale d'ultrarunners (IAU) discriminatoires, une équipe internationale d'avocats a contesté cette décision devant le tribunal de première instance de Monaco, puisque l'IAU possède son siège en Principauté.

Le tribunal a ainsi considéré comme « discriminatoire » le réglement de l'IAU. « C'est une décision historique qui risque de faire jurisprudence au bénéfice des personnes handicapées », a souligné Stéphane Pagés, l'avocat de l'athlète. 

Samedi, Sinead Kane, seule ultrarunneuse de niveau mondial handicapée, s'alignera sur la ligne de départ de la course à Albi avec ses guides-coureurs qui se relaieront durant 24 heures.