Loire-Atlantique : Un informaticien condamné pour avoir piraté la billetterie du festival Hellfest

JUSTICE Le 9 octobre dernier, jour de l’ouverture de la billetterie en ligne du Hellfest, il avait lancé 46.000 connexions qui avaient bloqué les serveurs de la plateforme

20 Minutes avec AFP

— 

L'entrée du Hellfest, le 21 juin 2019
L'entrée du Hellfest, le 21 juin 2019 — J. Urbach/ 20 Minutes

Un informaticien a été condamné à un mois de prison avec sursis pour avoir tenté d’obtenir des places au festival rock Hellfest, qui s’arrachent en quelques minutes, en hackant la billetterie. L’homme, qui travaille dans la cybersécurité et fait partie d’un groupe de hackers, avait programmé dès l’ouverture des billets à la vente, le 9 octobre à midi, l’envoi de 46.000 connexions qui ont bloqué les serveurs de la billetterie en ligne.

Il avait été interpellé en Bretagne par la brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information de la police judiciaire de Paris. Le hackeur n’avait pas d’antécédents judiciaires.

Un mois avec sursis et une amende

Jugé en comparution immédiate vendredi soir au tribunal de Bobigny pour « maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données », il a également écopé d’une amende. Le parquet avait requis trois mois de prison avec sursis.

Lors de la dernière édition du Hellfest qui se déroule à Clisson près de Nantes (Loire-Atlantique), les 55.000 pass s’étaient écoulés en une demi-heure, avant même que la programmation ne soit dévoilée, avait indiqué le festival. Et la 15e édition, du 19 au 21 juin 2020, affiche déjà complet.