Saint-Malo: Une femme battue abandonnée par son avocat parce que l'audience est trop tardive

JUSTICE La victime avait essuyé de nombreux coups de la part de son ex-compagnon

C.A.

— 

Illustration d'un avocat marchant dans les couloirs de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, dans le Parlement de Bretagne à Rennes.
Illustration d'un avocat marchant dans les couloirs de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, dans le Parlement de Bretagne à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

C’est une scène plutôt rare qui est relatée par Ouest-France. Jeudi, une femme victime de violences conjugales a dû se présenter seule face au tribunal correctionnel de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). L’avocat qui devait la défendre était parti quelques instants plus tôt, jugeant que l’audience était trop tardive.

La victime avait porté plainte contre son ex-compagnon, qui l'avait rouée de coups alors qu’elle menaçait de le quitter. Les faits s’étaient déroulés en juillet dans un appartement de Saint-Malo. Après avoir reçu une claque de la part de sa copine, l’homme l’avait frappée, balancée au sol puis tirée par les cheveux. La jeune femme avait réussi à s’enfuir et à donner l’alerte.

Prison avec sursis

« Je demande qu'il ne m'approche plus​ », a déclaré la jeune femme, « un peu perdue » selon Ouest-France. Le prévenu, déjà bien connu des services judiciaires, a été condamné à six mois de prison avec sursis.