Nord : Six mois ferme pour le prêtre coupable d’agression sexuelle

JUSTICE L’homme d’Église de 53 ans était en poste depuis 2015 dans une paroisse près de Dunkerque

20 Minutes avec AFP

— 

Un prêtre de l'église catholique (illustration).
Un prêtre de l'église catholique (illustration). — KONRAD K./SIPA

Un prêtre du Nord a été condamné, lundi, à six mois de prison ferme pour agression sexuelle à l’encontre d’une paroissienne de 18 ans, a-t-on appris, mardi, de source judiciaire.

Les faits remontent au 29 avril dernier, dans le presbytère de Wormhout, appartenant à la paroisse de Saint-Winoc-et-Saint-Folquin-de-l’Houtland. Le prêtre mis en cause, âgé de 53 ans, était administrateur de cette paroisse depuis 2015.

« Elle m’a souri » et avait « un regard complice »

Le procureur de Dunkerque, Sébastien Piève, qui a requis 18 mois de prison dont 9 fermes, a souligné que la victime avait « confiance » en cet homme « de par sa fonction d’homme d’Église et du fait qu’il était un ami de la famille ».

Le prévenu a cependant répété à la barre que la victime était consentante. « Elle m’a souri » et avait « un regard complice », a-t-il affirmé. L’avocate du prêtre, Blandine Lejeune, a expliqué qu’au moment des faits, la jeune fille « dormait chez le curé depuis deux jours, dans le même lit », qu’il était « totalement humain de penser qu’il y avait un rapprochement » et que le prêtre « ait pensé qu’elle était consentante ».

Après la plainte, le prêtre avait été placé sous contrôle judiciaire et suspendu de ses fonctions par le diocèse de Lille.