Belfort : Huit mois de prison avec sursis pour avoir poignardé son compagnon

PROCES A la barre du tribunal, la quadragénaire a expliqué qu'elle n'avait pas eu l’intention de le blesser

N.W.

— 

Allégorie de la justice (Illustration)
Allégorie de la justice (Illustration) — LOIC VENANCE / AFP

Une femme a été condamnée mardi à huit mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Besançon pour « violences aggravées ».

Elle a été jugée pour avoir frappé son compagnon d’un coup de couteau au thorax dans la nuit du 31 août au 1er septembre, relate l'Est Républicain. La blessure a entraîné un pneumothorax et dix jours d’ITT.

Contexte de panique

A la barre, la prévenue n’a pas nié les faits qui lui sont reprochés mais a indiqué qu’elle n’avait pas eu l’intention de le blesser. Elle a tenu à replacer son acte dans un contexte de panique face à son compagnon. Ce dernier aurait tenté de l’étrangler deux mois auparavant.

Pour le procureur, son geste n’était pas proportionné à la menace que représentait son compagnon, lequel n’était pas armé. Le tribunal l’a suivi, n’accordant pas à la prévenue la légitime défense, indique le quotidien régional.