Une personne âgée et une agente d'un EHPAD à Blaye (33) en 2013
Une personne âgée et une agente d'un EHPAD à Blaye (33) en 2013 — S. POUZET/SIPA

JUSTICE

Nantes : Une employée d’un Ehpad jugée après le décès d'une résidente qui avait bu du détergent

Une employée d'une maison de retraite était jugée pour homicide involontaire, lundi à Nantes

Six ans après le drame, elle comparaissait pour « homicide involontaire ». Une employée d’un Ehpad de Nort-sur-Erdre, près de Nantes, était jugée lundi après le décès d’une résidente. Cette dernière, une femme de 67 ans, avait ingéré du détergent par erreur, rapporte le journal Presse Océan. Le liquide, incolore, avait été versé dans un pichet par la prévenue. Avant qu’une aide-soignante ne s’en saisisse pour remplir le verre de la victime, qui devait prendre ses médicaments…

Gravement brûlée à l’œsophage et au larynx par ce produit utilisé pour le lave-vaisselle, la femme était décédée à l’hôpital quelques mois plus tard. Pour autant, les expertises médicales n’avaient pas pu déterminer les causes exactes de la mort.

Une amende requise

L’employée de la maison de retraite, une quinquagénaire, s’est excusée pour « sa négligence » lors de l’audience. Une peine d’amende de l’ordre de 2.000 euros a été requise à son encontre, indique Ouest-France. La décision du tribunal sera connue au mois de novembre.