Ardennes : Un braconnier qui détenait chez lui près de 5.000 grenouilles rousses condamné

ANIMAUX Le prévenu possédait près de 5.000 grenouilles dont plus de la moitié étaient amputées de leurs pattes mais toujours vivantes

20 Minutes avec agence

— 

Une grenouille (illustration).
Une grenouille (illustration). — Pixabay

Un homme de 67 ans a été condamné ce mercredi 25 septembre à 2 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières (Ardennes) pour avoir chassé illégalement des grenouilles rousses, une espèce protégée, rapporte Radio 8. L’homme était jugé pour « sévices graves ou actes de cruauté envers un animal ».

Les faits remontent à mars 2018. Lors de la perquisition au domicile du prévenu, les policiers sont tombés sur « près de 5.000 grenouilles rousses, mortes ou vives, sur le point d’être dévorées, surgelées ou vendues sous le manteau ».

Près de 3.000 grenouilles aux pattes arrachées

1.679 étaient vivantes et destinées à être consommées. 2.954 autres avaient été amputées de leurs pattes arrière mais étaient toujours vivantes. Lors de son audition, le chasseur de grenouille a expliqué qu’il agissait ainsi par « tradition familiale ».

Les inspecteurs de l’environnement ont aussi découvert 19 nasses, 35 pots de 70 paires de cuisses, 32 kg d’œufs d’amphibiens et 19 grenouilles vertes.

Le sexagénaire avait déjà été verbalisé et était surveillé depuis 2015. Sa peine de prison avec sursis s’accompagne de 1.600 euros de dommages et intérêt. Ses deux fils, également poursuivis, ont nié avoir participé à la capture des batraciens. Ils ont été relaxés.