Sète : Un homme condamné pour avoir effacé les yeux des défunts sur les photos des cimetières

JUSTICE Il a été condamné à un an de prison, dont huit mois avec sursis

N.B.
— 
Un cimetière (illustration)
Un cimetière (illustration) — KONRAD K./SIPA

Un homme de 59 ans, absent lors de son procès, a été condamné à un an de prison dont huit mois avec sursis par le tribunal correctionnel de Montpellier, lundi.

Il était poursuivi pour avoir profané une vingtaine de tombes, entre janvier 2018 et février 2019, dans deux cimetières de Sète, dans l’Hérault, indique  France Bleu Hérault.

Fasciné par l’ésotérisme

Le quinquagénaire a été condamné pour avoir effacé les yeux des défunts sur les photographies positionnées sur les tombes. Selon la station, l’homme, fasciné par l’ésotérisme, aurait expliqué qu’il ne voulait pas que les morts le regardent.

Au-delà de la peine de prison, l’homme a été condamné à rembourser les victimes.